Fabliaux

Publié le par Arsene Lapin

Il faut que je vous raconte

L'histoire, que dis-je? le conte

Du chevalier Valmont

Amant de renom

De notre bonne ville de Poitiers

Et ses aventures sont contés

Du sud au nord

Du centre du pays au bord

Après sa formation d'écuyer

Il devint un grand chevalier

Las du sang

Il devint étudiant

Et du plaisir de tuer les vilains

Il préfèra celui de boire du vin

Tout en se remplissant la tête

Il appris aussi à manier sa bête

Il battit de nombreux cons

Mais jamais son vît ne devint du coton

Fier était son vit

Toujours dur et hardi

Partout il baisa

Et tout les cons, il satisfaisa

Tant de bonheur il offrit

Mais aussi des ennemis il se fit.

Car nombre de ses compagnons furent jaloux

car manquant de talent ou possédant un vit tout mou

Ils lui firent  mille malheurs et mensonges.

Mais Valmont reste fier et la tete rempli de songes

Il se savait meilleur que ses ennemis

La tête pleine et le puissant vit

Et se moquait bien des incompétents

Dont le vit n' était pas très donnant

Car c'était Valmont qui satisfaisait

Leur épouse qu'ils répugnaient

Et se réjouissait des cris et des compliments

Que les gueux ne connaitraient pas de leur vivant.

 

La moral de ce fabliau est pour les vilains:

Plutôt que se moquer de ton voisin

Essaye de satisfaire ton lit suffisament

Plutot que de te plaindre que ta femme prenne des amants

Publié dans Vie

Commenter cet article